Livraison Suivi OFFERTE * -5% avec le code BIENVENUE5
4 conseils à suivre pour mieux gérer les « crises » de son enfant

4 conseils à suivre pour mieux gérer les « crises » de son enfant

On s'est tous déjà retrouvé face à un petit bout de chou en pleine « crise ». 
Un ballon bleu qu'il aurait préféré rouge, une place occupée où il aurait voulu s’asseoir en premier, un biscuit cassé, un jouet qu'il veut tout de suite maintenant etc. Et c'est parti pour une déferlante incontrôlable, des cris, des pleurs, des coups dans tous les sens. On a beau tenter par tous nos moyens d'y mettre fin, rien n'y fait !

Certains appelleront cela un « caprice » ou vous diront : « ah il vous manipule ! », « ce petit n'a pas de limite », « mal élevé ». Et oui, les propos et jugements qu'on peut porter à un parent affrontant ce genre de situation ne facilitent pas la tâche ! 

Rassurez-vous, il est possible de l'accompagner et apaiser ses tensions. Voici, 4 conseils à suivre pour aider votre enfant à gérer ses émotions et à s'apaiser.

1- Gardez votre calme

Répondre à la colère de son enfant par la colère n'est pas la bonne solution. Parce que les enfants apprennent d'abord par mimétisme, et ça n'est pas là un bon exemple pour eux !
Il est vrai que parfois, un gros « ARRÊTE ÇA TOUT DE SUITE !» (ou plus encore) peut stopper la crise, mais il ne fait en fait qu'étouffer l'émotion, pour un moment, qui tôt ou tard ressortira de plus belle. Un adulte serein face à ce genre de comportement et donc la première clé pour un retour au calme durable.

2- Faites preuve d’empathie pour lui

Et si pour une fois, nous nous mettions dans la peau de cet enfant, si on cherchait à mieux comprendre ce qui se passe en lui dans ce genre de situation.

Notons que les neurosciences démontrent que, la partie du cerveau « lobes temporaux et frontaux du néocortex » responsable de la régulation des émotions n'est pas mature à la naissance et qu'elle ne le devient que vers l’adolescence. Un enfant est donc physiologiquement incapable de gérer ses émotions !
Se mettre à la place de l'enfant et voir la situation de son point de vue est indispensable. D'abord pour mieux le comprendre et mesurer sa frustration puis pour lui manifester de la compassion par un geste de tendresse ce qui va lui être d'un premier et grand soulagement.

3- Aidez votre enfant à comprendre ce qu'il ressent

Aider son enfant à prendre conscience de ses émotions, c’est lui apprendre à mettre des mots sur ses ressentis. Cet exercice le conduit droit vers l’apaisement. 
Pour les tout-petits, cela  peut être réalisé à travers le questionnement. Par exemple lui dire : « tu ressens de la colère lorsque je te demande de ranger tes jouets tout de suite ? Tu aurais voulu jouer un peu plus ? ». Si l'enfant valide, vous le verrait s'apaiser petit à petit, sinon poser lui encore des questions, jusqu'à définir ensemble ses besoins et émotions.

 4- Trouvez une solution convenable qui l'apaisera 

Il ne s'agit pas là de lui « céder » ou de lui donner systématiquement ce qu'il demande mais plutôt de répondre à son besoin de manière rationnelle.

gérer les crises de mon enfant

 
Cas pratique

Théo fait une crise en voyant sa maman s'occuper d'autre enfant, il pleure, il crie, il frappe...

  • Sa maman garde son calme
  • Elle se dit que son petit Théo, a l'habitude d'avoir sa maman pour lui seul. Elle suppose qu'il manifeste un besoin d'attention, elle le prend dans ses bras.
  • Elle entame un dialogue, el lui posant quelques questions bien choisies : « Ce n'est pas facile pour toi de devoir attendre ton tour ? Tu aimerais que maman s'occupe un peu plus de toi ? », Théo valide et commence à se calmer, on passe de la crise au petit sanglot
  • Sa maman lui propose une solution : « Et si tu allais chercher ton livre préféré, on pourrait le lire à tes amies ». La crise à laisser place à l’apaisement !

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés

Comment are moderated